espace abonné Mot de passe oublié ?
Mot de passe oublié ?
ACCUEIL > Prenez le temps > Cannes : un 71e festival très politique

Cannes : un 71e festival très politique

Publié le 09/05/2018 par Jacques Moulins
Cannes : un 71e festival très politique
C'est la fête du cinéma, on sort les paillettes, on débouche le Champagne pour présenter ce que le cinéma du monde entier offre de mieux pour l'année. Le 71e festival de Cannes ouvre ses écrans le 8 mai et annoncera le 19 mai le palmarès du jury que préside l'actrice australienne Cate Blanchett. En ouverture Everybody Knows du cinéaste iranien Asghar Farhadi avec Penelope Cruz et Javier Bardem. Et pour suivre, des films venus d'horizons de plus en plus large, de pays de plus en plus nombreux à construire leur propre cinéma. Ce qui ne vas pas sans problème avec la censure. Dès le lendemain de l'ouverture sera projeté le film Rafiki de la kényane Wanuri Kahiu, histoire d'amour de deux femmes, interdit de diffusion dans son pays. Quant au réalisateur russe Kirill Serebrennikov, assigné à résidence dans son pays, il ne pourra assister à la projection de son fil Leto. D'une manière générale, de la Chine à l'Afrique, les thèmes des films sélectionnés s'attaquent résolument aux questions sociales, politiques et aux libertés. Lire l'article