espace abonné Je m'abonne Connexion

INSCRIVEZ-VOUS à la newsletter POUR ÊTRE INFORMé CHAQUE SEMAINE

ACCUEIL > Oeuvre > A Marseille, les murs de l’autoroute sont livrés aux artistes

A Marseille, les murs de l’autoroute sont livrés aux artistes

par Pierre Magnetto
La fresque de STF Mosacto à l'échangeur de La Parette.
La fresque de STF Mosacto à l'échangeur de La Parette.
La fresque de Mathias Brez à l'échangeur de Frais Vallon.
La fresque de Mathias Brez à l'échangeur de Frais Vallon.
La fresque de Seth à l'échangeur de Frais Vallon.
La fresque de Seth à l'échangeur de Frais Vallon.
La fresque de Yz, à l'échangeur des Caillols-La Fouragère.
La fresque de Yz, à l'échangeur des Caillols-La Fouragère.
La fresque de Jace à l'échangeur de Saint-Julien.
La fresque de Jace à l'échangeur de Saint-Julien.
La fresque de l'Outsider à l'échangeur des Faïenciers.
La fresque de l'Outsider à l'échangeur des Faïenciers.
Arts visuels Arts plastiques Publié le 16/03/2017
Marseille aménage une voie rapide qui contournera le centre-ville pour relier les autoroutes situées au Nord et à l’Est de la ville. Mais ce projet urbain est aussi devenu un projet artistique, l’aménageur ayant invité des artistes de la région marseillaise à s’exprimer sur les murs antibruit.

Le projet date des années 30, mais ce n’est qu’en 2012 que les premiers coups de pioche ont été donnés. Pour désengorger un centre-ville saturé par la circulation routière, une voie rapide longue de près de 10 kilomètres est en cours d‘aménagement. C’est la rocade L2 ou A507 selon la nomenclature européenne. Elle reliera l’autoroute A7 au Nord de la ville, à l’A50 à l’Est, déviant un trafic qui jusqu’ici passait nécessairement par une traversée de la ville en son centre. La Société de la Rocade L2 a souhaité en faire un projet artistique et a noué un partenariat avec l’association Planète Emergences. Cette dernière, créée en 2000 par Gérard Paquet, le fondateur et ancien directeur du Théâtre national de Châteauvallon et de la Maison des Métallos à Paris, a pour vocation de construire des projets à la croisée du culturel et du social sur les territoires.

Des oeuvres d’art mural d’envergure. Les deux partenaires ont offert à des artistes la possibilité de s’exprimer sur de gigantesques murs à ciel ouvert. Au fil des réalisations, un univers multiple et magique se dessine, s’inspirant de l’histoire et de la géographie locale, du contexte architectural, de l’environnement social et urbain. Un grand projet d’art urbain, qui donne à voir et à vivre, et permet de tisser des liens entre les espaces et entre les hommes. Véritable traversée dans le paysage, ce projet invite à un voyage dans l’histoire de l’art, dans le rapport de l’homme à l’art, de l’art pariétal aux nouvelles formes d’art dans l’espace public. Il s’agit d’œuvres d’art urbain de grande envergure, qui racontent une histoire tout en témoignant du talent des artistes peintres et graffeurs utilisateurs de techniques diverses. Pour les concepteurs du projet, « le contexte de voie circulée impose de tenir compte des contraintes de sécurité et de la vitesse. Le parti pris d’œuvres immenses et de « figuratif géant » permet d’éviter le détail et d’entrer dans une autre dimension de l’art mural ». Parmi les artistes invités à s’exprimer : Jean Faucheur, Laurent Carte, Jean-Luc Arnaud, les Marseillais Noyps et Veter, l’Aixois DIRE.

Partager sur
Fermer