espace abonné Je m'abonne Connexion

INSCRIVEZ-VOUS à la newsletter POUR ÊTRE INFORMé CHAQUE SEMAINE

ACCUEIL > Événement > Extension des Boutographies 2017

Extension des Boutographies 2017

par Jacques Mucchielli
Pour ce travail sur
Pour ce travail sur "Ilona et Maddaelena", Sandra Mehl a obtenu le prix Echange 2017. © Mucchielli/Naja
 Un voyage raconté à travers des papiers officiels, c'est le travail de l'iranien Ali Mobasser. © Mucchielli/Naja
Un voyage raconté à travers des papiers officiels, c'est le travail de l'iranien Ali Mobasser. © Mucchielli/Naja
L'italienne Flaminia Celata photographie les palmiers de Rome en voie de disparition. © Mucchielli/Naja
L'italienne Flaminia Celata photographie les palmiers de Rome en voie de disparition. © Mucchielli/Naja
Avec sa série
Avec sa série "Scn 2400" la hollandaise Jannemarein Renout bouleverse les codes de la photo. © Mucchielli/Naja
 La suissesse Jennifer Niederhauser Schlup interroge le savoir à travers l'aviation. © Mucchielli/Naja
La suissesse Jennifer Niederhauser Schlup interroge le savoir à travers l'aviation. © Mucchielli/Naja
La Grèce, pays d'Olga Stefatou, est un lieu où il est difficile d'ignorer les migrants.  © Mucchielli/Naja
La Grèce, pays d'Olga Stefatou, est un lieu où il est difficile d'ignorer les migrants. © Mucchielli/Naja
Autre photographe grec exposé au Pavillon populaire, Demetris Koilalous travaille lui aussi sur l'immigration. © Mucchielli/Naja
Autre photographe grec exposé au Pavillon populaire, Demetris Koilalous travaille lui aussi sur l'immigration. © Mucchielli/Naja
La belge Zoé Van Der Haegen, dans sa série
La belge Zoé Van Der Haegen, dans sa série "Stillwood", bouscule la vision bucolique de la forêt. © Mucchielli/Naja
Le coréen Eun Chun a saisi le travail des bruiteurs. © Mucchielli/Naja
Le coréen Eun Chun a saisi le travail des bruiteurs. © Mucchielli/Naja
Arts visuels Photographie Publié le 17/05/2017
Depuis 2001, les Boutographies font découvrir chaque année de nouveaux talents. Cette année, elles s'exposent également hors les murs.

Les Rencontres photographiques de Montpellier, appelées Boutographies pour être nées dans le quartier de Boutonnet, sont une institution dans feu la capitale languedocienne. Une institution qui pour autant ne s'est pas bureaucratisée. Chaque année, au mois de mai, après un long travail avec les galeries et les artistes du monde entier, les Boutographies proposent une sélection très pointue et très diverse des tendances nouvelles de la photographie contemporaine.

De jeunes femmes et hommes gagnent ici une visibilité si dure à conquérir. Plusieurs d'entre eux, primés ou pas, ont fait dans cette manifestation des premiers pas vers une reconnaissance large des professionnels, mais également du grand public qui se presse au Pavillon populaire, sur l'Esplanade de la ville. Les Boutographies y sont revenues cette année, après un passage au centre d'art La Panacée, et s'étendent en 2017 hors ces murs plus encore que les années précédentes. Onze lieux accueillent ainsi des œuvres. Pour leur 17e édition, les Boutographies reçoivent des artistes représentant la diversité du travail photographique, comme le montre l'échantillon de notre diaporama.

Boutographies, Rencontres photographiques de Montpellier, Pavillon populaire et onze lieux dans la métropole. Du 6 au 28 mai.

Partager sur
Fermer