espace abonné Mot de passe oublié ?
Mot de passe oublié ?
ACCUEIL > Oeuvre > « La Scortecata » d’Emma Dante, conte des mille et une Naples

« La Scortecata » d’Emma Dante, conte des mille et une Naples

par Véronique Giraud
La Scorticata, pièce d'Emma Dante. Sur la photo, Salvatore D'Onofrio et Carmine Maringola. DR
La Scorticata, pièce d'Emma Dante. Sur la photo, Salvatore D'Onofrio et Carmine Maringola. DR
Arts vivants Théâtre Publié le 05/06/2018
Avec "La Scortecata", Emma Dante donne à voir un théâtre napolitain poignant et spectaculaire, construit sur un songe. Un prodige incarné par deux comédiens d'exception, Carmine Maringola et Salvatore D’Onofrio, qui fait sa première en France au Printemps des Comédiens.

C’est une belle idée qu’a eu la palermitaine Emma Dante de réveiller un conte napolitain du XVIIe siècle. Celui incarné par deux sœurs centenaires, dont la laideur n’a pas donné beaucoup d’occasions d’épancher leurs désirs de femmes, mais qui, avec une duplicité à la fois cruelle et tendre, ont fait émerger dans leur foyer sale et pauvre, un prince. C’est pour la jeune tête couronnée que les deux vieilles construisent ensemble une histoire merveilleuse servie par l’extraordinaire talent de deux comédiens, Carmine Maringola et Salvatore D’Onofrio. Sur scène, leurs pauvres accessoires ajoutent peu à leur prodigieuse gesticulade héritée de la longue tradition de la commedia dell'arte. Et les paroles de ce vieux conte, écrit par le napolitain Giambattista Basile, laissent échapper des mots qui rivalisent de truculence et de vulgarité. Jaillissant de savantes grimaces, ils tiennent du prodige.
Les deux sœurs ne pouvaient être mieux incarnées que par ces deux hommes, vêtus d’horipeaux, vestiges d'une fantaisie érotique, qui à la fois évoquent et repoussent les limites de la sexualité féminine. Le travestissement donne toute sa dimension au théâtre et à la richesse conventionnelle de la commedia dell'arte, qui recèle toutes les postures de la vieillesse, toutes les facéties du jeu d’un côté et de l’autre de la porte, toutes les troubles du stratagème. Il est deux moments où l'agitation cesse pour laisser place à la l'unique puissance de l'évocation : celui où surgit une élégante silhouette à la longue chevelure fauve, et celui qui, tel un tableau mythologique, donne son sens au titre qu'Emma Dante a choisi pour sa pièce : La Stortecata (L'écorchée).

 

La Stortecata, libre adaptation du conte Les deux vieilles de Giambattista Basile. Texte et mise en scène : Emma Dante / Avec : Salvatore D’Onofrio, Carmine Maringola. Première en France au Printemps des Comédiens : hTh Domaine de Grammont, vendredi 1er juin, 20h, Samedi 2 juin, 20h, dimanche 3 juin, 20h.

 

Le Pentamerone est un recueil de contes qui se passent en cinq jour, écrits par le poète napolitain Giambattista Basile, et publiés à titre posthume en 1634 et 1636. Ces contes ont servi de modèle à ceux de grands noms comme Charles Perrault ou les frères Grimm. Emma Dante, fascinée par la richesse expressive d’une langue vernaculaire du XVIIe siècle, a fait le choix d’adapter à la scène un de ces contes, Les Deux Vieilles.

Carmine Maringola est né à Portici dans la province de Naples en 1974. Il a obtenu un diplôme d’architecture avec mention à l’Université Frédéric II de Naples en 1999 tout en pratiquant une activité d’acteur et de scénographes, expérimentant ainsi le théâtre dans sa globalité. En 1994, il travaille avec une branche napolitaine du Living Theatre au sein de laquelle il met en oeuvre sa propre expérience d’acteur et de scénographe. Entre 1994 et 2001, il participe à des productions diverses, avec le Living Theatre et avec le groupe d’expérimentation napolitain Tutuguri. En 2003, il s’installe à Palerme où il travaille comme acteur pour la compagnie du théâtre Lelio. En 2005, il rencontre Emma Dante et devient membre de la compagnie Sud Costa Occidentale en qualité d’acteur, de scénographe et de photographe.

Salvatore D’Onofrio a travaillé longtemps à Naples avec LiberaScenaEnsenble au sein de laquelle il a joué sous la direction de Renato Carpentieri, Lello Sera, Giuliana Pisano. Au théâtre, il a fait partie des acteurs d’Emma Dante dans Cani di Bancata, Verso Medea e Io, Nessuno e Polifemo. Il a joué dans Il Grande Dan et Dora Pais Show de Giuliana Pisano ainsi que dans Se non ci sono altre domande de Paolo Virzi. Au cinéma, il a travaillé sous la direction des frères Frazzi dans Certi bambini, de Paolo Sorrentino dans Il Divo, dans Fortapasc de Marco Risi ainsi que dans i Milionari d’Alessandro Piva.

 

 

Partager sur
Fermer