espace abonné Mot de passe oublié ?
Mot de passe oublié ?
ACCUEIL > Analyse > Vin : Le coup de bluff du Petit Béret

Vin : Le coup de bluff du Petit Béret

par Pierre Magnetto
Dominique Laporte, meilleur sommelier de France en 2004, a mis sa science et sa sensibilité au service du Petit Béret.©Le Petit Béret
Dominique Laporte, meilleur sommelier de France en 2004, a mis sa science et sa sensibilité au service du Petit Béret.©Le Petit Béret
Style de vie Gastronomie Publié le 11/01/2018
La boisson a toutes les caractéristiques gustatives et organoleptiques du vin, mais elle contient 0,0% d’alcool et s’affiche entièrement naturelle : lancé en 2016 dans l’Hérault, Le Petit Béret peut être bu sans modération par les personnes ne consommant pas ou très peu d'alcool.

Dans le monde des startups, Le Petit Béret est à classer dans la famille de la FoodTech. Dans celui de l’œnologie, on parlera au mieux d’une curiosité, au pire d’une hérésie. Le moins que l’on puisse dire, c’est en tout cas qu’il s’agit d’une véritable innovation : une boisson sans alcool ayant des caractéristiques gustatives et organoleptiques se rapprochant de celles du vin, obtenue avec des jus de raisin mais sans fermentation. En outre, elle ne contient ni sulfites, ni levures, ni conservateurs, et affiche une faible teneur en sucre, 3 à 5 fois inférieure à celle du vin. La boisson ne doit pas être confondue avec un vin sans alcool qui lui est issu d’un processus de désalcoolisation. Pour l’instant, la marque commercialise neuf cuvées, une dans les rosés, deux dans les rouges, trois dans les blancs et trois dans les pétillants. Mais c’est aussi en terme d'usages que Le Petit Béret innove, les personnes ne consommant pas d’alcool pouvant en déguster tout leur saoul.

Cinq années de recherche et développement. Fathi et Rachid Benni ingénieurs agronomes et des Mines d'Alès, les fondateurs de cette entreprise de Béziers, frustrés de ne pas pouvoir consommer de vin car respectant les préceptes de la religion musulmane, ont bénéficié d’un partenariat de recherche pendant cinq ans avec le laboratoire Inra de Pech Rouge dans l’Hérault - le laboratoire travaille notamment sur l’adaptation de la vigne au réchauffement climatique- et le Centre Technique de conservation des produits agro-alimentaires d’Avignon. Bien entendu, le secret de fabrication est jalousement gardé et breveté. Les deux entrepreneurs bénéficient depuis 2013 de l'accompagnement de Dominique Laporte, meilleur sommelier de France et meilleur ouvrier de France en sommellerie en 2004. Ce dernier a sélectionné des cépages présents dans le Languedoc (Sauvignon blanc, Muscat, Cinsault, Grenache, Syrah ou encore Cabernet Sauvignon) et procédé aux assemblages. Créée en 2015, l’entreprise Le Petit Béret est aujourd’hui distribuée essentiellement par l’enseigne Carrefour dans l’Hérault, le Gard et les Bouches-du-Rhône. Elle vient de procéder à une levée de fonds de 600 000 euros, et 200 000 euros supplémentaires de BpiFrance et du Crédit Agricole, pour étendre son réseau de distribution, en particulier à l’international.

Partager sur
Fermer